L'accueil du chat

L’adoption d’un chat, comme tout autre animal, se réfléchit longuement avant de franchir le pas. Si vous êtes prêt à vous occuper d’un animal sur une quinzaine d’années, à l’aimer et le garder quels que soient les changements dans votre vie, alors n’hésitez pas, un compagnon vous attend au refuge.

 

 

Alors chaton ou chat adulte? Mâle ou femelle?

 

Le chaton est un bébé en cours d’apprentissage. Il vous faudra être patient, l’éduquer à ce qui est ou non autorisé, lui apprendre la propreté, à ne pas griffer et respecter les règles de votre foyer. Ce sont généralement de petites boules d’énergie, assez dépendantes de vous. L’idéal est de les adopter à deux. 

 

Le chat plus âgé sera plus calme et son caractère déjà déterminé. Il conviendra mieux à un foyer avec de jeunes enfants car en principe plus patient et responsable. Ce n’est pas pour autant qu’il ne saura pas faire de grandes parties de jeux avec une plume ou une ficelle.  

N’oubliez pas les seniors qui sont généralement oubliés alors qu’ils ont tout autant besoin d’amour. Ils font d’excellents compagnons de vie pour un foyer qui aura besoin de tranquillité.  

 

Contrairement aux idées reçues, les femelles ne sont pas plus câlines que les mâles. Chaque animal est différent. Nous serons là pour vous conseiller le meilleur compagnon selon vos critères et votre mode de vie (que vous soyez en appartement ou en maison, avec des enfants ou non, …) 

  

 

L’arrivée à la maison

 

La « quarantaine » :

 

  • Pensez à préparer une pièce d’arrivée qui sera isolée du reste de la maison s’il y a d’autres animaux. Dans celle-ci vous devrez prévoir un bac à litière qui sera changé tous les jours, des gamelles (à ne pas installer à proximité de la litière) pour la nourriture et l’eau, quelque chose pour faire ses griffes (arbres à chat, griffoir, morceau de moquette…) différents endroits pour que l’animal puisse se cacher (cartons, petites tables recouvertes de couvertures, dessus d’étagères…) et quelques jeux (plumes, balles en papier aluminium, cotillons, bouchons en liège…). 

  • Dès l’arrivée de votre nouveau compagnon, laissez la caisse de transport ouverte dans un coin de la pièce et laissez le tranquille. Ne le forcez pas à sortir, il ira à son rythme pour découvrir son nouvel environnement.

  • Allez le voir plusieurs fois par jour pour lui parler doucement, le caresser s’il le veut, jouer avec lui et le brosser. Dans l’idéal, il vaut mieux qu’il n’y ait qu’une seule personne à faire cela. 

  • Si vous avez opté pour l’adoption d’un chaton, cette période vous laissera le temps de lui apprendre tranquillement et sans violence à utiliser son bac à litière et son griffoir. Félicitez-le dès qu’il va dedans et cela deviendra un automatisme.

  • Si vous avez opté pour un craintif, les étapes seront les mêmes mais beaucoup plus longues : vous asseoir dans la pièce, ne jamais le regarder en face ou très peu de temps en clignant doucement des yeux, lui tendre la paume de la main avec une friandise dedans, imiter son miaulement s’il essaye de vous parler pour ouvrir la discussion avec lui, lui caresser doucement le haut des cuisses, puis le dos pour finir par la tête s’il vous laisse faire. Ne jamais lui crier dessus, ni le forcer à venir car cela annulerait tout le travail de socialisation effectué jusqu’alors. S’il grogne ou essaye de vous griffer, ne le fâchez pas et partez. Reprenez le travail ensuite quand il sera plus détendu.

  • Cette période d’isolement doit durer au minimum une semaine. Elle laisse le temps à l’animal pour prendre ses marques chez vous et également pour voir si aucun soucis de santé ne se déclenche suite au stress du changement d’environnement (coryza, diarrhées etc Voir rubrique « Les maladies courantes du chat »). Vous pouvez la prolonger autant qu’il sera nécessaire si l’animal reste stressé ou a besoin de soins. 

 

chat2   chat3

 

A la découverte du foyer :

 

Une fois la « quarantaine » finie, laissez la porte ouverte pour que l’animal parte à l’aventure dans son nouveau foyer. Certains se sentiront très vite chez eux et vous devrez leur apprendre ce qui est ou non autorisé (un NON sec en le descendant d’un meuble plusieurs fois si besoin suffit à ce qu’il comprenne, pas besoin de lui crier dessus ou de lui mettre une tape).

 

D’autres seront beaucoup plus craintifs et n’oseront pas venir vous voir tout de suite. Cela peut prendre plusieurs mois parfois. Dans ce cas, laissez-leur la possibilité de se réfugier dans leur pièce et de ressortir à leur guise. Ils profiteront généralement de la nuit pour se familiariser avec les lieux. 

 

Une fois les marques prises, vous pourrez déplacer le bac à litière et toutes les affaires du chat à un endroit définitif. et à ce qu’il comprenne, pas besoin de lui crier dessus ou de lui mettre une tape).  

 

 

chat4

 

 

 Les sorties dehors :

 

 

  • Si vous avez décidé d’adopter un chaton, nous vous conseillons de ne pas le laisser sortir avant sa stérilisation à six mois. Tout d’abord car un bébé n’a pas conscience du danger et risquerait de s’éloigner sans retrouver le chemin du retour et ensuite cela vous évitera de vous retrouver avec une mauvaise surprise si votre minette a des chaleurs précoces. 

  • Si vous avez adopté un chat adulte, il faut qu’il ait pris ses marques chez vous avant de pouvoir sortir. Nous conseillons un minimum de deux semaines, mais cela peut être beaucoup plus long si votre compagnon est craintif. Ainsi, si quelque chose lui fait peur dehors, il saura revenir se mettre à l’abri dans votre maison qu’il considérera comme un refuge.

  • Attention aux fenêtres oscillo-battantes qui sont de vrais pièges mortels pour nos amis. Ceux-ci vont vouloir sortir par là et s'ils ne prennent pas assez d'élan, vont se retrouver coincés dans le triangle de lafenêtreavec 2 pattes dehors et 2 pattes dedans. Ne pouvant s'extraire par eux-mêmes et se débattant pour s'échapper, ils vont glisser de plus en plus dans le bas de lafenêtreet mourir d'asphyxie ou se causer des dommages graves (paralysies).

  • Il est préférable également d’éviter les colliers car nos compagnons félins sont de bons chasseurs et grimpent aux arbres et clôtures. Celui-ci peut donc se coincer quelque part et entraîner la mort de l’animal par asphyxie. Les colliers élastiques n’empêchent pas l’animal de se coincer éventuellement une patte à l’intérieur en essayant de se débattre. Rappelons également que l’ouïe d’un chat est extrêmement développée, donc les clochettes sont à proscrire.

 

chat5   chat6

 

 

La cohabitation avec d’autres animaux :

 

 

En général, il est préférable de laisser les animaux se débrouiller tout seul. Il est possible qu’il y ait quelques feulements au départ, mais ils finissent toujours par se tolérer quelque temps après. Ne jamais forcer la rencontre ! Si l’un des deux est particulièrement difficile ou a tendance à être possessif, il vaut mieux procéder par étapes ; laisser un linge qui a l’odeur de l’animal A dans la pièce de l’animal B et inversement, puis les laisser se sentir à travers une grille ou sous une porte et petit à petit les choses se feront naturellement. 

 

 

La cohabitation avec les enfants :

 

 

Les animaux s’habituent très vite aux enfants mais il faut apprendre à ces derniers à ne pas les manipuler brusquement (les porter si l’animal ne le veut pas, les prendre par la queue…) ou les forcer à faire quelque chose dont ils n’ont pas envie. Ainsi dans le respect mutuel, une jolie histoire d’amour naîtra entre eux.

 

En résumé, les chats ont une capacité d’adaptation extraordinaire mais il leur faut un peu de temps pour prendre leurs marques dans un nouvel environnement.
Soyez patient et vous serez récompensé bien plus que vous ne l’imaginez.
Si toutefois vous aviez une question précise sur le comportement de votre loulou, n’hésitez pas à nous contacter sur notre forum :

  

http://refugeangoumois.forumgratuit.org/

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

 

chat7

 

 



map   mail2

Nous contacter


fb2


livre
Livre d'or des adoptants

 

fourriereAnimaux perdus