Les chiens de catégorie

Face aux nombreux accidents, parfois mortels, survenus dans les années 90 mettant en cause des chiens de type Pittbull, et face au développement de cet animal à cette période, dans certains quartiers dits «sensibles», le législateur a été contraint d’adopter une série de lois relatives aux animaux dangereux et errants et à la protection des animaux. Il s’agit de la loi n°99-5 du 6 Janvier 1999 paru  au Journal Officiel n°5 du 7 Janvier 1999. Elle s’accompagne de mesures de renforcement des moyens d’intervention de la police, de contrôle de la détention de certains animaux par certaines personnes ; l’identification, la vaccination, l’assurance, les modalités de garde, le contrôle des chiens dans les espaces publics complètent le dispositif «chiens dangereux».

Le dispositif légal évoqué ci-dessus définit le chien dangereux comme un chien de première ou de deuxième catégorie dont la détention doit répondre à un certain nombre de critères que nous évoquerons plus avant.

Un arrêté du 27 Avril 1999 émanant du Ministre de l’Agriculture et de la Pêche et du Ministre de l’Intérieur, a fixé la liste des chiens dits « dangereux ».

La 1ère catégorie

Regroupe les chiens d’attaque de type

  • Staffordshire terrier ou American Staffordshire terrier non inscrits au Livre des Origines Français (LOF),

  • les chiens de type Mastiff ou Tosa non inscrits au LOF.

Il s’agit donc de chiens caractérisés uniquement par leur type morphologique  assimilable aux races concernées, mais qui n’appartiennent pas à des races précises d’où une éventuelle difficulté à les identifier. Le propriétaire ne peut en aucun cas retracer l’origine de l’animal par un document quelconque.

   
 
La 2ème catégorie 
 
regroupe quant à elle les chiens de garde ou de défense de

  • races American Staffordshire terrier et Tosa inscrits au LOF,

  • les chiens de races Rottweiller inscrits ou non au LOF.
 
 
Quelque soit la catégorie, les chiens visés dans le présent arrêté sont des molosses définis par un corps massif et épais, une forte ossature et un cou épais. La poitrine est puissante, large, cylindrique avec les côtes arquées. Leur tête large est massive, le crâne et le museau sont de forme plus ou moins cubique.

A savoir:
le chien de race Staffordshire bull terrier n'appartient à aucune de ces catégories
.
 
La détention d'un chien de catégorie impose un certain nombre
d'interdictions et d'obligations à son propriétaire et aux autorités publiques. Le non respect de cette réglementation est passible de sanctions pouvant aller dans certains cas jusqu'à un emprisonnement de 6 mois.
 
En résumé 
un chien de 1ère catégorie ne devrait pas exister puisqu'une des obligations est la stérilisation des mâles et des femelles depuis 1999. Malgré cela, il n'est pas rare que des chiens de 1ère catégorie arrivent au refuge. Et pour eux, aucune adoption possible puisqu'ils ne sont pas censés exister !!! Alors que faire pour ces pauvres bêtes simplement coupables d'avoir un faciès "peu recommandable" sur le papier. Leur trouver des structures d'accueil sous contrôle du refuge, ou des maisons de retraite pour catégorisés 1, si elles existent, serait une solution. Nous voulons un avenir serein pour eux aussi, ce sont des amours, il suffit de les éduquer comme tout autre chien; un bon maître fait un bon chien...
 
Pour les chiens de 2ème catégorie, l'adoption est possible sous certaines conditions issues d'une  nouvelle réglementation sur les animaux dangereux émise en 2010 et dont vous pourrez retrouver les points essentiels sur ce document établi sous forme d'une
attestation d'engagement.
 
Vous rencontrerez à Mornac de très beaux et gentils rottweillers qui vous attendent, vous, les courageux maîtres qui accepterez de franchir vaillamment toutes les épreuves administratives vers une belle adoption. Oui c'est un parcours du combattant, que d'adopter un chien de catégorie mais ils en valent la peine, eux aussi.
 
Merci de penser à ces formidables chiens.